Le Web entrepreneur et la technique

La technique est-elle un frein au business ?

Plusieurs de mes client(e)s me font part de leur manque de compétences techniques. Ils veulent se lancer dans le business sur le web, monter une entreprise sur internet mais n’ont aucune compétence et cherchent précisément comment sortir de ce souci bloquant. Nous allons faire le point sur cette situation dans cet article.

Un business = un métier ?

Monter une entreprise, que ce soit sur internet ou hors-internet, ne se fait pas du jour au lendemain. Comment faisait-on avant Internet ? Si vous voulez être artisan, immatriculé à la chambre des métiers, il faut au préalable, faire un stage de plusieurs jours. Ce stage donne les bases de gestion et de comptabilité au futur entrepreneur. On peut dire que ce stage permet au futur artisan entrepreneur de se former sur les bases d’une saine gestion de sa future entreprise. Pour des entreprises plus classiques, inscrites à la chambre de commerce, des stages / ateliers sont régulièrement organisés par les CCI sur les sujets en rapports avec la comptabilité, des business plans, la gestion, etc.

Toutes ces institutions mettent leurs moyens à disposition des futurs entrepreneurs afin qu’ils apprennent (c’est le mot à retenir) les bonnes bases pour gérer sainement leur future entreprise.

Cela nous indique clairement, et l’expérience le confirme, qu’être entrepreneur est un vrai métier. Et, à ce titre, il doit, comme tout métier, s’apprendre, y compris sur le plan technique.

Internet ne fait pas exception à cette règle. Se lancer sur internet nécessite un apprentissage.

Marketeur, infopreneur, web-entrepreneur, etc.

Que l’on soit marketeur ou infopreneur (lire à ce sujet cet article très pédagogique), ce sont là des dénominations de nouveaux métiers du XXIème siècle.

Ces mots, nouveaux pour beaucoup, sont liés aux activités professionnelles sur le web. Par exemple, un infopreneur sera un entrepreneur qui vend de l’information. C’est souvent le créneau le plus prometteur sur internet car il est vrai que nous rentrons, de plus en plus, dans une économie de la connaissance qui fait que chacun, à son niveau, possédant une connaisse, une expérience ou une expertise, est, grâce au web, capable de diffuser cette connaissance (de la monnayer).

En effet, nous avons tous une expérience à partager. Une expérience de vie, une compétence particulière, etc. Tout le monde peut donc potentiellement devenir infopreneur. En 2016, l’infoprenariat est une véritable industrie qui génère déjà quelques centaines de millions d’euros. cela montre aussi que l’économie de la connaissance sera l’économie de demain. Nous avons la chance de vivre une époque formidable, une époque où nous assistons à un changement de paradigme sociétal.

Il y a une remise en cause profonde, en ce XXIème siècle, du formatage de vie qui nous a été imposé jusque là. Aller à l’école et faire de bonnes études assurait d’avoir un bon travail et un bon salaire. Ensuite, 5 jours sur 7, on travail pour mériter 2 jours de repos et, éventuellement, 1 mois de vacances dans l’année.

Or, la mondialisation aidant, le fait de faire de bonnes (et longues) études ne garanti plus aujourd’hui un travail.

Dois-je rappeler que le mot “travail” vient du latin “tripalium” qui veut dire “torture” ? voir la définition wikipedia ici.

C’est ainsi que la société à tendance à remettre en cause le principe même du travail, autrement dit l’échange d’un temps de travail contre l’argent. Et la société nous montre encore que ceux qui réussissent le mieux dans leur “travail” sont souvent ceux ceux qui y passent le moins de temps. Et, de toutes façons, il s’agit bien rarement de salariés, mais toujours les “patrons”, donc les entrepreneurs.

Et le marketeur dans tout ça ?

la technique et le marketing webEtre entrepreneur sur le web, c’est vendre quelque chose. Cela peut être un produit, un service, une expertise, une formation, etc. Donc, le web-entrepreneur aura un produit ou un service à vendre. Ca, c’est lié à sa propre connaissance. C’est son produit / service, donc il est sensé le connaître parfaitement (quoi qu’il est également possible de faire la promotion de produits qui ne nous appartiennent pas, mais c’est un autre sujet). Sur internet, vous pouvez avoir le meilleur produit, le plus beau produit, si personne ne le sait, vous ne vendrez jamais rien.

C’est là que l’on voit une des différences majeure entre une entreprise sur le web et hors web. Par exemple, si vous avez un magasin de chaussures, ce sont les passants qui verront votre magasin et, si vous avez une belle vitrine attrayante, on peut espérer qu’un visiteur entre dans votre boutique (sans garantie de vente bien entendu).

Sur internet, il n’y a pas de “passage” devant votre boutique. Vous devez donc aller chercher les visiteurs de votre site.

Le marketeur est spécialisé dans le fait :

  • d’attirer des visiteurs sur un site
  • de mettre en place un système qui permet de convertir les visiteurs en prospects
  • de mettre en place un système qui convertisse les prospects en clients
  • de mettre en place un système de suivi des clients

Il serait judicieux de s’adjoindre les services d’un marketeur quand vous démarrez, mais cela un double coût :

  • un marketeur est généralement cher, surtout que son travail s’étale sur le temps
  • on dit souvent que faire appel à un marketeur, c’est comme remettre les clefs de votre boutique à un autre (c’est en effet lui qui va définir le succès -ou pas- de votre entreprise.

La solution ?

Devenir vous même un marketeur !

Là aussi, cela s’apprend. Ca va prendre du temps (quelques mois tout au plus) mais cela vous permet de rester indépendant sur les résultats de votre entreprise. Ainsi, si votre entreprise réussit, ou pas, cela ne sera que grâce à vous (ou à cause de vous) seul !

Vous le voyez, monter une entreprise sur le web n’est pas une sinécure, ne se fait pas du jour au lendemain et nécessite que vous investissiez du temps dans votre propre double formation (de web-entrepreneur et de marketeur).

PS : Je reste personnellement partisan de prendre un coach car, malgré la rémunération qui sera la sienne, pensez au temps que vous allez gagner. Vous pourrez par exemple l’appeler quand vous en avez besoin et son travail sera rémunéré selon une négociation que vous pourrez mener avec lui.

Je vous le disais, devenir entrepreneur sur le web est un vrai métier, et comme tout métier, il s’apprend !

Alors, allez-vous passer à l’action, en étant conscient que vos premiers résultats financiers ne seront là que 6 mois à un an après votre décision de vous lancer ?

Vos réactions à cet article sont les bienvenus ci-dessous. Entamons le dialogue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.