Ceci est un spam…

Nous recevons tous beaucoup d’emails tous les jours. Cliquer sur le bouton “Ceci est un spam” de notre messagerie est une solution rapide et radicale. Elle équivaut pourtant à déposer une plainte contre l’envoyeur auprès de son fournisseur de messagerie. Est-ce bien ce que nous voulons ? Faisons le point et voyons comment éviter, si nous sommes à l’origine de l’email, que l’un de nos destinataires ne clique sur ce maudit bouton (pourtant bien utile dans certains cas).

Petit rappel ce qu’est un “dépôt de plainte” ?

ceci est un spam - Bureau des plaintesPrenons un exemple pour expliquer cela. J’envoie un email à toute ma mailing liste. Parmi cette liste, un abonné dont l’adresse email est toto@yahoo.com décide de cliquer sur le bouton “Ceci est un spam” de son logiciel de messagerie. Quelles conséquences ? Eh bien, cela veut dire que toto@yahoo.com dit à Yahoo.com (son fournisseur d’adresse email) que l’expéditeur de ce message, c’est-à-dire moi et mon adresse email expéditeur, est un spammeur. Il prie donc Yahoo.com de prendre les mesures nécessaires pour que, dorénavant, tous les emails venant de moi (depuis mon adresse email expéditeur) devront être considérés comme des spams. Conséquence ? Je vais être “blacklisté” par Yahoo.com et tous mes prochains emails tomberont systématiquement dans la boîte de spam de ce contact, pourtant abonné !

Et ce n’est pas tout !

En effet, mon adresse email expéditeur sera blacklistée mais également l’adresse IP du serveur d’envoi. Autrement dit, l’adresse IP d’envoi de mon autorépondeur. Cela portera donc non seulement préjudice à mon business, mais également à mon autorépondeur !

Vous le voyez, cliquer sur le bouton “Ceci est un spam” n’est pas du coup un acte anodin…

Comment devons-nous réagir ?

Ceci est un spam - PenserIl est possible en effet que nous avons juste oublié que nous nous sommes inscrit à sa liste de diffusion, peut-être pour bénéficier d’un cadeau gratuit (PDF, série de vidéos, etc.). Mais dans ce cas, pourquoi blâmer l’expéditeur alors qu’en regardant dans son message, nous y trouveront un lien de désabonnement (généralement à la fin de l’email) ? Punir quelqu’un pour rien n’est pas dans mon éthique. Et vous ?

Vous me direz : “Ok, mais je ne trouve absolument pas de lien de désabonnement dans son email”. Dans ce cas, pas de scrupule, il s’agit d’un spam. Un email qui vous a été envoyé sans votre consentement. Il est donc dans ce cas recommandé et légitime de déposer une plainte contre lui en cliquant sur le bouton “Ceci est un spam” de votre messagerie !

Et si VOUS êtes l’envoyeur du message ?

Là, la problématique est inversée. Nous allons bien entendu considérer que vous faites de l’emailing dans le respect des règles d’éthique et de déontologie, donc à l’aide d’un autorépondeur, chacun des emails que vous envoyez possèdera un lien de désabonnement en fin de message… systématiquement ! Si ce n’est pas le cas, je vous recommande de vous équiper d’un autorépondeur, seul à même d’insérer ce fameux lien de façon automatique à la fin de vos emails. Je ne peux, évidement, que vous recommander SG Autorépondeur, le leader des autorépondeurs francophones à l’heure où j’écris ces lignes.

ceci est un spam - bueau

Donc, avoir un autorépondeur pour générer automatiquement un lien de désabonnement à la fin de chacun des emails que vous envoyez est déjà une bonne chose pour celles et ceux qui vont chercher ce lien pour se désabonner. Mais quid de celles et ceux qui sont pressés, qui ont oublié qu’ils s’étaient inscrits ou encore qui, ayant trop d’emails, veulent liquider rapidement et cliquent sur le bouton “Ceci est un spam”.

Comment éviter ce dépôt de plainte ?

La solution que je vais vous dévoilez a été réalisée sur SG Autorépondeur, mais vous pouvez le faire également avec n’importe quel autre autorépondeur. Il s’agit d’attirer l’œil du lecteur dès l’ouverture de l’email sur la possibilité de se désabonner ET de cliquer sur “Ceci est un spam”. Pour cela, il suffit de prévoir, au début de chacun de vos emails, un encart, au début qui propose :

  • de regarder l’email depuis un navigateur
  • de se désabonner
  • de cliquer sur un lien “Ceci est un spam”

A droite de l’image, vous voyez la variable ++liendumessage++ qui sera remplacée par la phrase :

Et, surtout notez :
⚠ Ceci est un SPAM    ❌ Me désinscrire

Derrière les 2 liens, il y a le même champ personnalisé avancé ++liendesabonnement++

Cette “astuce” permet d’attirer l’œil du lecteur sur sa liberté de cliquer sur l’un des 2 liens… mais évite beaucoup plus le clic impulsif sur le bouton “Ceci est un Spam” de sa messagerie (ce qui serait un dépôt de plainte).

Je vous recommande de mettre ca en place sur le haut des emails que vous envoyez depuis votre autorépondeur. Vous verrez votre taux de plainte, à coup sûr, baisser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *